Pour Halloween, confectionnez vos confiseries à la maison

« Des bonbons ou un sort ? » Voilà ce qui vous attend le 31 octobre prochain ! Comme chaque année, nombreux sont les enfants déguisés qui frapperont chez les voisins le jour d’Halloween à la recherche de gourmandises à dévorer. Et si, cette année, vous leur proposiez des bonbons faits maison ?

La tradition d’Halloween : ça vient d’où ?

On pense souvent que la fête d’Halloween vient des Etats-Unis, où les enfants sont nombreux à se déguiser en fantôme, zombie ou autres monstres pour aller réclamer des bonbons chez les voisins. En réalité, c’est en Irlande et en Ecosse que tout a commencé, avec la fête de Samain. Cette fête constituait pour les Celtes une sorte de célébration du Nouvel An.

À cette occasion, nombreux étaient donc ceux qui faisaient des offrandes alimentaires pour fêter leur dieu et s’assurer les bonnes grâces des fantômes. En pratique, des gâteaux et des pommes étaient disposés à l’entrée de chaque village pour apaiser la faim et la colère des esprits. Avec les siècles, la tradition a ensuite évolué pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui : les enfants ont pris la place des fantômes tant redoutés et les gâteaux et les pommes sont devenus des bonbons !

La recette pour réaliser des bonbons fondants ou gélifiés

Pour réaliser des bonbons gourmands qui ne casseront pas les dents fragiles des enfants, les confiseries en gélatine sont un choix optimal. Pour les préparer, rien de plus simple : il vous faut simplement des feuilles de gélatine, de l’eau chaude et du sirop de fruit. Mélangez le tout et versez le liquide obtenu dans des mini moules en silicone que vous laissez reposer 3 heures au réfrigérateur avant de démouler.

L’avantage de cette recette est qu’elle vous permet de satisfaire tous les goûts et toutes les envies : sirop de fraise, de pêche, de menthe ou encore de kiwi, à vous de choisir ce qui fera le bonheur des petits monstres !

La recette pour des confiseries à sucer

Si vous préférez réaliser des bonbons plus durs de type sucette ou berlingots, la marche à suivre est différente. Il vous faudra encore de l’eau et du sirop, mais associés cette fois à du sirop de glucose et à du sucre. Pour être réussie, la fabrication du bonbon doit suivre un processus de cuisson strict qui consiste à porter le mélange sucre, eau et glucose à une température de 150°C avant d’introduire le sirop (et le colorant).

Ensuite, il faut de nouveau verser le mélange obtenu dans un moule en silicone et laisser refroidir jusqu’à obtenir une texture très dure qui pourra craquer sous la dent ou se laisser sucer tranquillement !

Le contenu du site a été actualisé à partir de votre position.