Excursion savoureuse au pays du chocolat chaud

Quand on n’a pas le temps, le chocolat chaud est une affaire bien ficelée pour se réchauffer rapidement en toute gourmandise. Une tasse de lait chaud, trois cuillères à café de poudre de cacao et c’est prêt. Mais avec quelques minutes de plus devant nous, ça peut devenir tout un art. On vous donne nos astuces pour transformer un simple chocolat chaud en une boisson très régressive.

L’important, c’est qu’il soit pur beurre de cacao

 

 

Blanc, lait ou noir, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, seuls vos goûts comptent. Si le chocolat blanc vous fait fondre de plaisir, alors n’hésitez pas et cédez à la tentation. Vous aimez plutôt les saveurs prononcées ? Optez pour une tablette de chocolat noir. Vous l’aurez compris : doux, équilibré ou intense, le chocolat chaud s’adapte à toutes les envies. Du moins, à condition de savoir choisir sa tablette. Car si le pourcentage de beurre de cacao n’est pas un critère pertinent, sa qualité en est un. Alors exit les tablettes avec des matières grasses ajoutées, on préfèrera le chocolat “pur beurre de cacao” quel que soit son pourcentage.

Un chocolat chaud épais, c’est pas sorcier

 

Quel est le point commun entre une cioccolata calda en Italie et cette boisson espagnole que l’on savoure allègrement avec des churros à l’heure du goûter ? Leur texture aussi épaisse qu’une fontaine de chocolat, bien sûr !

Mais comment fait-on pour préparer un chocolat chaud si épais ? Il suffit de délayer 1 à 2 cuillères à café de fécule de maïs dans 50 cl de lait entier froid avant d’ajouter le tout dans 100 g de chocolat fondu, puis de laisser le mélange épaissir à feu doux. Libre à vous ensuite d’y ajouter du sucre ou un soupçon de cacao amer non sucré pour faire ressortir le goût du chocolat. 3, 2,1 : c’est prêt, les gourmands peuvent enfin planter leur cuillère dans la tasse.

A la vôtre !

 

 

Qui a dit que les chocolats chauds étaient un plaisir réservé aux enfants ? Quand le froid est au rendez-vous et que la grisaille s’installe, on n’a pas forcément envie de sortir avec nos amis. Et si, au lieu de se donner rendez-vous pour un apéro à l’extérieur, on les recevait pour un goûter tardif avec des chocolats chauds légèrement alcoolisés ?

Versez 2 à 3 cL de liqueur d’orange, de crème de whisky, de Kirsch ou de rhum selon ce que vous aimez et ce que vous avez dans votre bar.

La boisson végétale, c’est génial

 

 

Dès que l’automne arrive, on a hâte de se faire une session cocooning avec un plaid sur les genoux et une tasse de chocolat chaud dans les mains. Et ça même si l’on est vegan ou intolérant au lactose. Pour profiter de ce plaisir simple, on opte pour des boissons végétales. Amandes, coco, noisettes, soja, avoine ou riz : il y a l’embarras du choix, vous ne trouvez pas ? Pour vous aider à choisir, sachez que le jus de soja et celui d’avoine auront un goût bien moins prononcé que le lait d’amandes. Quant au lait de riz, il a une saveur assez sucrée qui est loin d’être désagréable. Pour rester dans l’ambiance automnale, goûtez aussi le chocolat chaud au lait de noisettes. Vous allez adorer.

Chantilly ou chamallow, pourquoi choisir ?

 

 

 

De généreux morceaux de chamallow qui flottent au-dessus de la tasse, recouverts d’une crème chantilly qui déborde, le tout parsemé de poudre de cacao et de brisures de spéculoos… On a l’eau à la bouche rien qu’en imaginant ce chocolat chaud des plus régressifs. Ajoutez-y des épices -de la cardamome ou un bâton de cannelle que vous laisserez infuser- et des morceaux de vos biscuits préférés à la place des spéculoos pour un chocolat chaud ultra personnalisé.

Le contenu du site a été actualisé à partir de votre position.